______________________________________________________________________________________________

En 1967 , alors que de nombreuses associations avaient déjà créé des structures d’accueil pour enfants et adolescents «déficients» ou «inadaptés» il n’existait que peu de choses pour les adultes qu’ils allaient devenir.

C’est pour cette raison notamment que Madame Germaine POINSO-CHAPUIS, avocate, ancien ministre et fondatrice de l’ARSEA devenu CREAI, crée avec quelques collaborateurs et le patronage d’une personnalité marseillaise, le Professeur de VERNEJOUL, l’Association pour les Foyers et Ateliers des Handicapés, l’AFAH.

La première réalisation sera la création d’un foyer avec ateliers à Saint Barthélemy, le Centre Bellevue, qui accueille dés 1968 de grands handicapés physiques dont les capacités intellectuelles sont largement préservées.

Ce foyer deviendra un M.A.S. en 1980, la première en France.  Un service d’auxiliaires de vie agréé en 2001, S.S.A.D.P.H.- Service de soins à Domicile pour Personnes Handicapées offre une alternative aux personnes souhaitant demeurer à domicile.

Mais très vite la mission de l’association se précise : elle se donne pour objet de concourir à tout ce qui peut permettre l’insertion de personnes en situation de handicap dans la vie sociale ou professionnelle et pas simplement de créer des établissements d’accueil.

En 1977, l’AFAH ouvre un Centre de Réadaptation Professionnelle aux Caillols dans une ancienne école mise à sa disposition par la ville de Marseille.

En 1980,
ce sera le premier Centre de Préorientation ouvert en France, installé lui aussi dans une école rue Jean Casse dans le 14ème arrondissement. La Réadaptation Professionnelle y sera transférée. On y ajoutera un temps une petite unité de formation à la cordonnerie.

En 1982, avec les médecins des différents secteurs psychiatriques de la ville l’AFAH crée une nouvelle unité d’insertion-réadaptation en faveur des malades mentaux. Celle-ci prendra la forme d’un CAT (ESAT aujourd’hui) et s’installera aux Caillols avant de déménager quelques années plus tard en zone d’activité dans la vallée de l’Huveaune.

En 1996, l’AFAH adjoint au Centre de Préorientation, une UEROS (Unité d’Evaluation, de Réentraînement et d’Orientation Sociale et Professionnelle) pour les personnes cérébro lésées.

L’AFAH poursuit sa route avec le souci de favoriser davantage encore la réinsertion dans une vie sociale et professionnelle quand cela est possible. Elle s’efforce en permanence dans ce but de moderniser et d’adapter ses installations et modes d’accueil et surtout de mettre en place les compétences techniques et humaines pour mieux y contribuer.

> Télécharger le dépliant AFAH au format PDF